[scald=11537:sdl_editor_representation]Prochain livre à paraître le 13 août chez Belfond « Et que le vaste monde poursuive sa course folle » Précédent : « Zoli » 2007, disponible en livre de poche chez 10/18 Il est rassurant de vérifier que les œuvres qui nous touchent naissent, comme nous nous en doutions un peu, non pas du hasard mais bien de la nécessité, non pas pour répondre à une demande pressante de l’éditeur, ni même du cher public, mais parce que l’écrivain sent soudain la pression d’une main sur son épaule. John Berger parle de « ces livres qui demandent à être écrits » et cela doit toucher mon invité de ce soir à double titre. D’abord parce qu’il admire Berger, ensuite parce que cette explication de la nécessité de l’écriture me parait être assez proche de la sienne. Colum McCann écrit, en effet, ses romans avec la réalité, après une enquête serrée que son ancien métier de journaliste lui a appris à mener. Ses héros sont faits de vraie chair et de vrai sang, et ils poursuivent simplement leur vie dans les pages de ses livres. Le prochain, qui paraitra le 13 août chez Belfond, s’appelle « Et que le vaste monde poursuive sa course folle ». Il se déroule à New York, dans les années 70 et croise les destins d’hommes et de femmes que relie le fil tendu du destin, comme celui sur lequel circula, le 7 aout 1974, le funambule Philippe Petit entre les deux tours jumelles aujourd’hui disparues. Pour notre dernière émission en direct des Assises internationales du Roman à Lyon, Colum McCann est l’invité de l’Humeur Vagabonde.Martine Abat : rencontre avec Salah Gaoua pour un concert hommage à Lili Boniche ce samedi 30 mai à Valence Dans le cadre du Festival "Temps de paroles France-Algérie" organisé par la Comédie de Valence, à 21h au Bel Image. Lili Boniche s’est éteint l’année dernière à 86 ans. Il était né juif dans la casbah d’Alger et c'était une star dans les années 30 40 en Algerie et à Paris. C’était LE crooner de la Casbah. C’est lui qui a popularisé la musique arabo andalouse, utilisant des instruments modernes et y mélangeant d’autres styles, le tango, la rumba, le paso doble, pour faire chanter, danser et pleurer les algériens. Il chantait l’amour de son pays, l’exil en français et en arabe. Aujourd’hui Salah Gaoua, musicien et chanteur kabyle a décidé de lui rendre hommage, le concert sera samedi à Valence. Et Salah Gaoua, eh bien aujourd’hui il est lyonnais, il vit à la Croix Rousse, c’est là que je l’ai rencontré.

programmation musicale

Lili Boniche

Bambino ### Charlie Winston

In your hands ### liens

Concert Hommage à Lili Boniche - Festival Temps de Paroles à Valence

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.