dramaturge de l’Opéra national de Paris

Christophe Ghristi
Christophe Ghristi © Opéra national de Paris/Elisa Haberer

pour Les Puritains de Bellini, avec l'Orchestre et et le Choeur de l'Opéra National de Paris à l'Opéra Bastille - jusqu'au 19 décembre

Direction musicale, Michele Mariotti

Mise en scène et costumes de Laurent Pelly

Avec Maria Agresta et René Barbera - Le chœur dirigé par Patrick Marie Aubert

EN DIRECT AU CINÉMA LE LUNDI 9 DÉCEMBRE 2013

Diffusion en différé sur France télévision

Les Puritains de Bellini
Les Puritains de Bellini © Opéra national de Paris/Andrea Messana

L’écrivain italo argentin Hector Bianciotti, par ailleurs académicien français, disparu l’an dernier, fut l’un des commentateurs les plus précis et les plus inspirés de cet opéra romantique italien qu’il aimait par-dessus tout. En 1979, au micro de Claude Maupomé, il consacra toute l’émission à Bellini dont la mélancolie élégante et les mélodies si prenantes le ravissaient particulièrement. Et, plus encore que la célébrissime Norma, décrété être le chef d’œuvre du compositeur né à Catane en 1801, c’était son dernier opéra, Les Puritains, composé et créé à Paris en 1835, l’année de sa mort, que Bianciotti aimait infiniment. Celui, disait-il, qu’il emporterait avec lui dans son paradis, ou son enfer, chanté par Maria Callas à la Scala de Milan, en 1953, sous la baguette de Tullio Serafin

Les Puritains de Bellini
Les Puritains de Bellini © Opéra national de Paris/Andrea Messana

Créé à Paris, avec la célèbre Grisi dans le rôle d’Elvira, Les Puritains s’inspirent d’un épisode de l’histoire anglaise du XVIIè siècle, lutte sanglante entre les royalistes, partisans des Stuart, et les puritains que dirige Cromwell, raconté par Walter Scott dans l’un de ses romans. Elvira, fille d’un partisan de Cromwell aime Arturo fidèle aux Stuart. Alors que celui-ci s’est enfui avec la reine Henriette promise à la mort, Elvira sombre dans la folie. Les Puritains n’avaient pas été joués à Paris depuis 1987, à l’Opéra Comique. Ils sont depuis quelques jours à l’affiche de l’Opéra Bastille, sous la direction de Michele Mariotti, avec une magnifique mise en scène de Laurent Pelly et le chœur de l’opéra à son sommet dirigé par Patrick Marie Aubert.

Pour nous en parler ce soir, Christophe Ghristi, dramaturge de l’Opéra National de Paris est l’invité del’Humeur Vagabonde .

Programmation musicale exceptionnelle :

- Les Puritains de Bellini, actuellement à l'Opéra Bastille (2013) avec Maria Agresta (Elvira) et René Barbera (Lord Arturo Talbot) - L'orchestre de l'Opéra National de Paris sous la direction musicale de Michele Mariottiet et le Choeur de l'Opéra National de Paris dirigé par Patrick Marie Aubert

- Les Puritains - "A te o cara" (acte 1) Quatuor et choeur avec le ténor Luciano Pavarotti (Arturo) L'orchestre symphonique de Londres et le choeur de l'Opéra Royal de Covent Garden sous la direction de Richard Bonynge (1973)

- I Puritani - air d'Elvira "O redetemi la Speme" (acte 2) avec Maria Callas (Elvira) - L'orchestra del Teatro alla Scala di Milano sous la direction de Tullio Serafin (1953)

- I Puritani - air d'Elvira "Vergin vezzosa" (acte 1) - Joan Sutherland (Elvira) -L'orchestre de l'Opera Royal de Covent Garden sous la direction de Francesco Molinari-Pradelli (2011)

Pour en savoir plus sur la Saison 2013-2014 de Convergences :www.operadeparis.fr

Christophe Ghristi est l'auteur :

- Le Ballet de l'Opéra , publié chez Albin Michel (13 novembre 2013)

Le ballet de l'Opéra
Le ballet de l'Opéra © Albin Michel

- Hommage à Régine Crespin aux éditions Actes Sud (2 juin 2010)

Regine Crespin de  Christophe Ghristi
Regine Crespin de Christophe Ghristi © Actes Sud

Le reportage de Vincianne Laumonier

Les Puritains de Bellini
Les Puritains de Bellini © Opéra national de Paris/Andrea Messana

Laurent Pelly a mis en scène et crée les costumes desPuritains . Chantal Thomas a réalisé la scénographie et imaginé les décors de la pièce. Rencontre sur le plateau et dans les ateliers coutures de l'Opéra Bastille à Paris

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.