Philippe Lançon « les îles » Ed. Jean Claude Lattès

Pierre Olivier Sanchez/ Editions Passage du Sud Ouest/ « Luke la

Pearce publié aux USA en 1965

En 1965 paraît aux Etats-Unis « Cool hand Luke », signé d’un inconnu sacrément doué qui se nomme Donn Pearce. Belle écriture, tantôt lyrique, tantôt rageuse, histoire d’un héros de guerre qui prend deux ans de bagne en Floride pour avoir démoli des parcomètres un soir de beuverie. Le héros du roman a emprunté pas mal de caractéristiques de l’auteur, lequel, deux ans plus tard, cosignera le scénario du film que Stuart Rosenberg en tirera. Luke la Main Froide sera interprété par Paul Newman, inoubliable en bagnard irréductible, qui rend fous ses geôliers et défie la mort avec un regard d’enfant perdu. Si le film est devenu un classique, le livre n’avait jamais été traduit en français. C’est maintenant chose faite grâce aux éditions Passage du Nord Ouest.

Luke La main froide
Luke La main froide © Radio France
Luke La main froide
Luke La main froide © Radio France

Luke la Main Froide, magnifiquement traduit par Bernard Hoepffner, est édité par Pierre Olivier Sanchez qui a créé cette petite maison d’édition avec deux amis, voici onze ans à Albi. J’aurais pu passer à côté si je n’avais lu, le 30 juin dernier, le superbe papier que Philippe Lançon, critique littéraire à Libération, a consacré au film, au livre et à son éditeur. Dans cette profession où l’on distribue coups de poignard et coups d’encensoir pour des raisons qui n’ont que très rarement à voir avec le plaisir simple de la lecture, Philippe Lançon est à part. Outre sa belle culture et sa non moins belle plume, il nous donne toujours une furieuse envie de lire ce qu’il a aimé. Il publie, en cette rentrée, un roman chez Jean Claude Lattès intitulé « Les îles » où, entre Cuba et Hong Kong, nous suivons un narrateur qui lui ressemble comme un frère de papier. Pour cette première émission de sa 11è saison, l’Humeur Vagabonde reçoit Pierre Olivier Sanchez et Philippe Lançon.

Le reportage de Martine Abat :

rencontre avec Ingrid Pelletier, à Albi, aux éditions Passage du Nord Ouest.

Les éditions Passage du Nord Ouest, c’est sont trois personnes : Pierre-Olivier Sanchez, Georges Bourgueil qui s’occupe de la collection de textes baroques, des romans du 17è siècle, et Ingrid Pelletier. Chacun a d’autres activités professionnelles jamais très éloignées du livre, mais cinq livres par an en moyenne sont édités. Le catalogue, mis à part les romans baroques, ne comporte que des textes étrangers. Ce que les éditeurs recherchent avant tout c’est une écriture presque d’avant-garde, et surtout faire découvrir au lecteur une société, un univers, un mode de pensée qui lui sont complètement étranger. Les auteurs sont donc mexicains, argentins, guatémaltèques, espagnols, portugais, autrichiens… Rodrigo Fresan, Enrique Vila Matas sont parmi eux.

Rencontre avec Ingrid Pelletier cet été à Albi. Une maison d’édition ça peut donc être aussi dans un appartement, avec une partie du stock dans le couloir de l’entrée et le bureau où tout se décide, à deux pas du canapé du salon.

Mastroianni sur mer
Mastroianni sur mer © Radio France

Programmation musicale :

Piers Faccini, Tribe

Paul New Man, Plastic Jesus

Otis Taylor, Ten Million Slave

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.