L'Humeur Vagabonde reçoit l'écrivaine Juliette Kahane pour son livreUne fille aux éditions de l'Olivier

Juliette Kahane - Une fille
Juliette Kahane - Une fille © Editions de l'Olivier / Juliette Kahane

Qui, à part les spécialistes de Nabokov et d’Henry Miller, ou les anciens étudiants parisiens du début des années 60, familiers des petites rues cosmopolites du quartier de La Huchette, se souvient encore de Maurice Girodias ?

Pourtant cet éditeur sulfureux, devenu patron de boîte de nuit, qui eut à supporter les tracasseries de la censure gaullienne pour des publications jugées alors pornographiques - et certaines l’étaient absolument - fut le premier à faire traduire et publier en 1955 Lolita , refusé partout ailleurs.

Ce qui lui valut pas mal d’ennuis sans même lui rapporter la reconnaissance de l’auteur, qui s’empressa de passer chez Gallimard peu de temps après.

Maurice Girodias était une sorte d’aventurier lettré, dandy, joueur, menteur, séducteur, qui jetait, sitôt gagné, l’argent par les fenêtres et oubliait assez souvent qu’il avait aussi, dans un appartement capharnaüm, une femme, dépressive, et deux filles mal dans leur peau.

Juliette Kahane était la plus jeune de ses filles, à la fois révoltée contre ce père trop absent et tellement désireuse d’attirer son attention et son amour.

25 ans après sa mort, elle décide, enfin, de déchirer le rideau et se plonge dans les cartons d’archives de Girodias, tout en se documentant sur les années d’Occupation pendant lesquelles il a démarré sa carrière d’éditeur.

De ce voyage assez rude, Juliette Kahane a tiré un beau livre, sobrement intitulé Une fille , récemment paru aux éditions de L’Olivier.

Portrait d’un joueur qui a imaginé son identité et sa vie, qui a voulu dépasser son père, et qui a beaucoup menti sur lui-même et aux autres.

Portrait d’une fille qui aura mis longtemps à démêler sa propre vie de celle de son géniteur, pour enfin devenir elle-même.

Juliette Kahane est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde

Le reportage d'Elsa Daynac

Il était une fois des pères, Il était une fois Jean-Baptiste Mathieu , Un père qui tenta de ne pas l’être, Et qui le devint par la force des choses. Il nous livre son histoire, son histoire accrochée à celle de sa fille, dans Un père américain Un film documentaire - fiction qui nous raconte l’histoire d’une famille, où l’absence de père se transmet de générations en générations, Du père de sa mère, à son père, à lui-même. Le réalisateur au milieu de toutes ces histoires cherche à répondre à cette question : Qu’est-ce que c’est pour une fille que de grandir sans son père ?

http://www.film-documentaire.fr/Un_père_américain.html,film,36418

Projection d’Un père américain le 24 juin à l’Espace 1789 de Saint Ouen http://www.espace-1789.com/film/palmares-du-festival-du-film-de-famille?semaine=4

Les archives de l'INA et les extraits sonores diffusés ce soir

Accroche : Extrait de l’émission « Photo-portrait » du 30 juin 1990 sur France Culture

Archive 1 : Extrait de l’émission « Radioscopie » du 29 Décembre 1971 sur France Inter

Archive 2 : Extrait de l’émission « La littérature » du 1er Septembre 1977 de France Culture

Archive 3 : Extrait de l’émission « La littérature » du 7 juillet 1977 de France Culture

Archive 4 : Extrait de l’émission « La littérature » du 1er Septembre 1977 de France Culture

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.