[scald=12659:sdl_editor_representation]Pour « L’écrivain et l’autre » aux éditions Belfond Ecrire pour ne pas devenir fou… Ecrire, comme un défi, pour prouver qu’on est toujours en vie. Ecrire contre le chaos, la souffrance, la folie, l’avilissement. Arrêté par les militaires uruguayens le 14 mars 1972, à 23 ans, torturé pendant six mois d’affilé, puis maintenu en prison 12 ans, 4 mois et 20 jours, Carlos Liscano est devenu écrivain pour toutes ces raisons. Construisant d’abord dans sa tête un roman mental. Puis écrivant des bribes sur de petits bouts de papier qu’un codétenu, libéré avant lui, fit sortir collés à l’intérieur de sa guitare. Depuis 2005 Carlos Liscano est publié en français chez Belfond. Romans, nouvelles, récits, théâtre, son style dépouillé, épuré, tranchant lui permet de faire passer sans fausses notes les récits les plus durs. Son dernier livre, « l’Ecrivain et l’Autre », est une réflexion magnifique sur l’écriture, ce qu’elle représente pour celui qui s’y voue, et ce qu’elle fait de lui lorsqu’elle se refuse soudain. Ironique et douloureux, orgueilleux et humble, ce récit magnifiquement traduit par Jean-Marie Saint-Lu est à lire, absolument. Traduction par Claudine Rimattei.Julien Cernobori : Atelier d'écriture animé par Isabelle Mercat-Maheu à la Maison d'arrêt du Val d'Oise. A paraître : Histoires d'écritures d'Isabelle Mercat-Maheu aux éditions La Cause des livres.

programmation musicale

Gil Scott Heron

Me and the devil ### JP Nataf

Après toi

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.