pour la mise en scène de Rien de moi d'Arne Lygre au Théâtre de La Colline jusqu'au 21 novembre

Affiche "Rien de moi"d'Arne Lygre-Stéphane Braunschweig
Affiche "Rien de moi"d'Arne Lygre-Stéphane Braunschweig © Théâtre de la Colline / Stéphane Braunschweig

Ils sont comme posés là, face à face, pas très proches, comme s’ils étaient encore hésitants au seuil de cette vie commune dans laquelle ils viennent de se lancer, comme on se jette à l’eau. Ils se sont rencontrés dans un bar, et le désir, la passion brusque les a emportés.

Elle a quitté son mari et son fils, auprès de qui elle suffoquait depuis la mort de son autre enfant, une fille, noyée sous ses yeux. Lui est plus jeune qu’elle, attiré par ses blessures, désireux de lui apporter abri et protection.

Leur appartement, vide et sans mémoire, est comme la page blanche sur laquelle ils vont écrire cette vie qu’ils commencent par se raconter.

Leurs mots sont comme des cannes d’aveugles, ils leur permettent d’avancer à tâtons l’un vers l’autre, l’un avec l’autre. Certains sont prononcés, d’autres juste pensés. Mais lui comme elle se regardent les formuler, acteurs de leur vie obéissants à des forces inexorables : la fuite du temps, la honte, la culpabilité, la lassitude.

Rien de moi est la troisième pièce d’Arne Lygre que met en scène Stéphane Braunschweig depuis 2011, lui qui a déjà donné les meilleures mises en scène d’Ibsen ces dernières années.

A 46 ans le dramaturge norvégien est devenu l’un des auteurs contemporains les plus joués dans le monde.

En France, ses textes sont publiés aux Solitaires Intempestifs et c’est Claude Régy qui le fit connaître en 2007 avec Homme sans but monté à L’Odéon.

Rien de moi a été écrite en 2013 et c’est Stéphane Braunschweig qui l’a traduite, avec Astrid Schenka. Chloé Réjon, Luce Mouchel, Manuel Vallade et Jean-Philippe Vidal en sont les interprètes au théâtre de La Colline à Paris jusqu’au 21 novembre, avant de jouer à la Manufacture de Nancy du 2 au 5 décembre.

Stéphane Braunschweig est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde.

Photo "Rien de moi" d'Arne Lygre
Photo "Rien de moi" d'Arne Lygre © Elisabeth Carecchio / Elisabeth Carecchio

Photo © Elisabeth Carecchio

Le reportage de Martine Abat

Rencontre avec les quatre comédiens de la pièce :

Chloé Réjon, formidable, qui comme d’habitude relit toutes les pièces de l’auteur qu’elle joue pour nourrir son personnage de mère qui quitte tout pour un amour incertain...

Jean-Philippe Vidal qui fait du mari quitté un type bien, attachant malgré tout...

Luce Mouchel qui tient successivement trois rôles sans sortir de scène, sans rien changer à son apparence, dont on voit en elle, tour à tour une mère, puis une autre, puis un enfant...

et enfin Manuel Vallade , l’amant inquiétant...

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.