pour son film Pas son genre, avec Emilie Dequenne et Loïc Corbery(30 avril)

- d'après le livre de Philippe Vilain, aux éditions J'ai Lu -

Lucas Belvaux-Pas son genre
Lucas Belvaux-Pas son genre © Diaphana / Lucas Belvaux

Tout juste nommé, pour une année scolaire, à Arras, Clément Leguern, jeune et séduisant professeur de philo dont le livre a connu un certain succès, vit très mal son éloignement de Paris. A part sa collègue enseignante au même lycée, dont l’admiration le réconforte, il ne se fait aucune relation, habite à l’hôtel et reprend le train chaque fin de semaine vers son ancienne vie.

Jusqu’au jour où, par désoeuvrement et curiosité, il entreprend de séduire sa coiffeuse, Jennifer, une jeune femme vive et gaie, qui vit seule avec son petit garçon et passe ses samedis soirs avec ses deux copines dans une boîte de karaoké.

Tout les sépare, les goûts, le langage, les livres, le rapport aux autres, et pourtant leur liaison va évoluer vers une relation beaucoup plus profonde que ce que souhaite Clément

Tiré du livre de Philippe Vilin, publié en 2011 et dorénavant disponible chez J’ai Lu, Pas son genre est le dernier et formidable film de Lucas Belvaux .

Alors que le livre ne relatait que le point de vue de Clément, séducteur superficiel, incapable de s’engager, ligoté par un mépris de classe dont il ne se rend même pas compte, le film a choisi d’observer avec la même empathie les deux personnages.

Jennifer, qui est à l’évidence ce que les bourgeois appellent une plouc, ici interprétée par la lumineuse Emilie Dequenne, déborde de joie de vivre, mais aussi de finesse et de dignité. Face à elle l’épatant Loïc Corbery, de la Comédie Française, où il joue en ce moment un superbe Alceste, ne tombe jamais dans le cynisme, mais sait faire passer son involontaire cruauté avec une véritable innocence.

Deux acteurs merveilleux, des dialogues intelligents, une lumière, celle du Nord, qui irradie la pellicule, Pas son genre réconcilie avec le cinéma français.

Lucas Belvaux est, ce soir, l’invité de l’Humeur Vagabonde.

Photo homepage : Pas son genre - Photo Lucas Belvaux © Agat Films & Cie

__

Programmation musicale : I will survive interprété par Emilie Dequenne - extrait B.O. du film

L'inoubliable I will survive, chanson disco écrite par Freddie Perren et Dino Fekaris, interprétée par Gloria Gaynor en 1978, est le deuxième titre musicale de notre programmation musicale...magistralement chanté parEmilie Dequenne dans le film de Lucas Belvaux

Le roman Pas son genrede Philippe Vilain est disponible aux éditions J'ai Lu

Phlippe Vilain - Pas son genre
Phlippe Vilain - Pas son genre © J'ai Lu / Philippe Vilain

Le reportage de Rémi Douat

Je me suis livré dans la rue et les jardins de Paris à un exercice très simple. J’ai demandé à ceux que je croisais s’ils avaient une chanson dans la tête, de celles qui surgissent sous la douche et vous trottent dans la tête jusqu’au soir. La première découverte, c’est que rares sont les passants qui n’en n’ont pas. La seconde, c'est qu’une petite rengaine entêtante en raconte parfois beaucoup sur celui qui la chantonne.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.