Mélancolie ouvrière
Mélancolie ouvrière © Radio France

Pour Mélancolie ouvrière aux éditions Grasset

Pour qui considère que l’histoire se raconte trop souvent du point de vue des puissants et des vainqueurs, s’immerger dans le dictionnaire du mouvement ouvrier conçu par l’historien Jean Maitron est plus qu’une nécessité, c’est un devoir de mémoire. Ils sont précieux ces 44 volumes publiés entre 1964 et 1997 qui font revivre tous ceux et toutes celles qui ont donné leur temps, leur force, et souvent leur vie pour améliorer celle des générations suivantes. Car s’il a fallu des siècles et parfois des révolutions pour que se bâtisse un droit du travail et une législation accordant protection aux travailleurs, nous constatons désormais qu’il ne faut que quelques jours pour les démanteler, dès que le rapport de forces s’inverse.

Lucie Baud figure dans le Maitron en tant que responsable du syndicats des ouvriers et ouvrières en soierie du canton de Vizille et, à ce titre, seule femme déléguée au 6ème congrès national des ouvriers de l’industrie textile qui s’est tenu à Reims en août 1904 . Mais qui est-elle, comment a-t-elle vécu, entrée à 12 ans dans une usine de soie, mariée à 21 ans, veuve à 35 avec deux enfants, morte à 43. L’historienne Michelle Perrot , qui a tant écrit sur les femmes et le travail, ne pouvait qu’être attirée par cette humble héroïne dont la vie semble se confondre avec son engagement syndical. Elle lui consacre un livre passionnant Mélancolie ouvrière qui vient de paraître chez Grasset.

Le reportage de Judith Soussan à Lyon :

Vivre en travaillant...
Vivre en travaillant... © Radio France

En compagnie de Robert Luc , conteur et historien du quartier de la Croix-Rousse , une balade sur les pas des canuts , ces tisseurs en soie, chefs d’atelier ou ouvriers, rendus célèbres par leurs révoltes de 1831 et 1834 et par leur slogan « Vivre en travaillant ou mourir en combattant »… et précurseurs dans bien des domaines, du syndicalisme au mutuellisme.

A noter: la tenue du 12 au 25 novembre du Festival Novembre desCanuts , avec du théâtre, des débats, des conférences, de la musique, des visites... cette année autour du thème "faire savoir et savoir-faire"

Les liens

L'Echo de la fabrique, journal des Canuts 1831-1834

Le festival Novembre des Canuts

Le blog de Robert Luc sur la Croix-Rousse

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.