pour son dernier album consacré à Barbara-Fairouz qui sortira le 18 novembre prochainchez Accords Croisés / Harmonia Mundi

Dorsaf Hamdani chante Barbara.Fairouz
Dorsaf Hamdani chante Barbara.Fairouz © Accords Croisés / Harmonia Mundi / Dorsaf Hamdani

Barbara ne prétendait pas être autre chose que ce qu’elle était : une chanteuse, refusant de suivre ceux qui voulaient l’entendre parler de son écriture, de son univers, de ses combats. Mais ses chansons parlaient à sa place de la vie et de l’amour, de la solitude et de la mort, des blessures d’enfance et des rêves qui tourmentent encore quand la jeunesse s’est enfuie.

Et, chez elle, les mots n’ont jamais été édulcorés : tantôt brûlants, tantôt coupants, poétiques, crus, et jamais tièdes ni déguisés.

La libanaise Fairouz, comme elle, a toujours refusé la facilité, la mode, allant sans cesse vers d’autres rencontres, l’ouverture au monde, et le dépouillement des oripeaux.

Deux femmes libres, au service de leur art, deux voix magnifiques, deux univers intimes pas si éloignés en dépit de la géographie et des cultures.

La chanteuse tunisienne Dorsaf Hamdani , qui nous avait déjà séduits en chantant Omar Khayyam en 2010, puis les trois gloires de la chanson arabe, Oum Khalsoum, Fairouz et Asmahan en 2012, revient aujourd’hui avec un album inattendu. Six chansons de Barbara et six chansons de Fairouz, réarrangées pour elle par Daniel Mille qui l’accompagne à l’accordéon, avec Mohammed Lassoued au violon arabe, Lotfi Soua aux percussions et Lucien Zerrad à la guitare et à l’oud.

Deux univers musicaux qui se répondent formidablement, portés par la voix soyeuse et prenante de Dorsaf Hamdani.

Le CD Barbara.Fairouz sera disponible à partir du 18 novembre chez Accords Croisés/ Harmonia mundi.

Mais vous allez le découvrir en avant première puisque Dorsaf Hamdani est, ce soir, l’invitée de l’Humeur Vagabonde.

Concert de lancement à l’Alhambra en février dans le cadre du Festival Au fil des voix du 29 janvier au 9 février

Le reportage de Sarah Masson

J’ai d’abord regardé les mains deHend Zouari . Son instrument, lui, est imposant.

Instrument Qanum
Instrument Qanum © Wikimedia Commons / Yanajin33

Hend est l’une des seules femmes qui joue du qanun. Le qanun, c’est cet instrument de la famille des cithares, très connu en Orient, beaucoup moins en Occident. Le qanun est majestueux, il a la forme d’un trapèze et il se tient sur les genoux.

Hend navigue entre la France et la Tunisie. Il lui arrive d’ailleurs de reprendre quelques chansons françaises. Le reste du temps, elle mélange les styles et les influences....

Hend Zouari - album "L'envol" (2008)
Hend Zouari - album "L'envol" (2008) © Quart de Lune / Hend Zouari

L'album de Hend Zouari : L’envol , sorti en 2008, chez Quart de Lune

Programmation musicale exceptionnelle autour de Dorsaf Hamdani et de sesalbums Barbara.Fairouz (2014) et Ivresses-Le Sacre de Khayyam (2010) chez Harmonia Mundi / Accords croisés

Dorsaf Hamdani chante Barbara.Fairouz
Dorsaf Hamdani chante Barbara.Fairouz © Accords Croisés / Harmonia Mundi / Dorsaf Hamdani

- CD1Gare de Lyon

- CD 2Al bint El chalabeya

- CD 3Ce matin-là

- CD 4Jerusalem (Zahrat al madaen)

album__ Barbara.Fairouz chez Accords croisés / Harmonia Mundi (2014)

Dorsaf Hamdani et Alireza Ghorbani - Ivresses - le sacre de Khayyam
Dorsaf Hamdani et Alireza Ghorbani - Ivresses - le sacre de Khayyam © Accords Croisés / Harmonia Mundi / Dorsaf hamdani et Alireza Ghorbani

- CD 5L'Echanson

__

album Ivresses-Le Sacre de Khayyam chez Accords croisés / Harmonia Mundi (2010)

Dorsaf Hamdani (chant arabe) et Alireza Ghorbani (chant persan)

__

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.