Dans "Souvenirs de la marée basse" Chantal Thomas dresse le portrait de Jackie, nageuse passionnée, mère non conventionnelle, qui lui a transmis, sans mot,le goût de la liberté.

Nageuse en exploration des fonds marins... et d'elle-même ?
Nageuse en exploration des fonds marins... et d'elle-même ? © Getty / Krystle Wright

Il arrive que des adultes refusent de grandir. Même lorsqu’ils deviennent parents. Comme si leur enfance était le seul lieu sûr qu’ils reconnaissent. Parfois ce sont des hommes, et on parle de syndrome de Peter Pan. Plus souvent des femmes, qui se retrouvent, ainsi, en compétition avec leurs propres enfants. Jalouses de cette insouciance, de cette légèreté, de cette vie dans l’instant que seule l’extrême jeunesse autorise. Pas simple de grandir, alors, sans les repères rassurants que sont supposés offrir les parents. Pour l’admettre, avant de le comprendre, il y faut sans doute un regard curieux, distancié, et le goût de l’indépendance. Un regard d’écrivain, en somme….

Livre après livre, Chantal Thomas bâtit une œuvre qui lui ressemble, remplie de gravité légère, d’élégante sensualité, et d’une profondeur discrète qui vous laisse dans l’âme un sillage indélébile. Tantôt elle nous fait vivre des moments choisis de l’histoire de ce XVIIIème siècle où elle se promène comme chez elle. Tantôt elle entrouvre des fenêtres sur son univers intellectuel et sensible, en digne élève de son cher Roland Barthes. Ses merveilleux Souvenirs de la marée basse , parus au Seuil, dressent un portrait amical et admiratif de sa mère, Jackie, nageuse passionnée, mère non conventionnelle, qui lui a transmis sans mots le goût de la liberté.

Cette saison, L'Humeur Vagabonde dans son nouveau format a choisi le jazz et uniquement le jazz pour accompagner nos entretiens.

Voici la Play list du mois de septembre concoctée avec notre programmateur Djubaka:

Duke Ellington :Jungle nights in Harlem

Lead Belly :Mister Hitler

Artie Shaw And His Orchestra :Nightmare

Julie London: Cry me a river

et ce soir, nous avons diffusé:

Dorothy Lamour:My Little Grass Shack In Kealakekua, Hawaii

Vous retrouverez tous les mois la Play List jazzy de L'Humeur Vagabonde

Les archives INA

Colette évoque Sido, sa mère (1950)

Roland Barthes : L'amitié, reproduction symbolique du rapport mère-enfant(25/02/1977)

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.