[scald=8925:sdl_editor_representation]On sait que Jorge Luis Borges, même aveugle, s'en allait toujours écouter et sentir danser le tango dans les quartiers mal famés de Buenos Aires en compagnie de ses amis les écrivains Bioy Casares et Silvina Ocampo. Il a écrit qu'au ciel les argentins étaient attendus par l'idée même du tango, comme si c'était après la mort seulement que le mystère de cette danse, qui exprime mieux que tous les livres l'âme argentine, pourrait être percé. Peut-être est-ce à cette phrase de Borges qu'Elsa Osorio a pensé en imaginant la trame de son dernier livre tout juste paru chez Métailié. "Tango" brasse, en effet, un siècle d'hsitoire argentine à travers la saga de deux familles qui se croisent, s'aiment, se haïssent, se quittent et se retrouvent, exactement comme les protagonistes du roman y dansent le tango, avec passion et ferveur.Martine Abat : J’ai rencontré Thierry Le Cocq et Véronique Bouscasse deux des plus talentueux danseurs de tango français, qui se produisent dans le monde entier. Ils dansent un style de tango appelé Milonguero, c’est le tango fluide et subtil des bals de Buenos Aires. J’ai assisté à un cours qu’ils donnent à Paris et avec eux je me suis plus particulièrement intéressée au rôle des pieds dans le tango et à l’importance des chaussures, surtout pour les femmes, qui portent des sandales fines au talon vertigineux... et parfois dangereux. Véronique Bouscasse en possède plusieurs dizaines de paires, qu’elle dessine elle-même et fait fabriquer sur mesure par un artisan de Buenos Aires. Pour les contacter : http://site.voila.fr/tangoneon ou Thierry Le Cocq : 06 07 23 26 40

programmation musicale

Carlos Gardel

Volver ### Osvaldo Pugliese et Astor Piazzola

La cancion de Buenos Aires ### Gotan Project

Mi confession

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.