[scald=12991:sdl_editor_representation]Pour « Eat the document » aux éditions Actes Sud En 2004, Russell Banks publie « American Darling », un roman qui raconte l’histoire d’une militante contre la guerre du Viet Nam recherchée par le FBI pour sa participation à une action violente au début des années 70. Elle a refait sa vie, a des enfants et travaille dans une association humanitaire en Afrique. Mais son passé va la rattraper. Russell Banks lui-même, après avoir milité pour les droits civiques, a participé à la création du SDS, Students for democratic society, et du Weather Underground, groupe activiste plus connu sous le nom de Weathermen. A l’époque, l’implication des Etats-Unis dans une guerre de plus en plus sale contre le Viet Nam avait fait basculer une partie de sa jeunesse dans l’action radicale. « Eat the Document », le formidable roman de Dana Spiotta, paru en février dernier chez Actes Sud, débute ainsi au début des années 70. Bobby Desoto et Mary Whittacker plongent dans la clandestinité après avoir fait exploser une bombe chez un industriel fabricant du napalm. Trente années plus tard, ils vivent sous des noms d’emprunt à Seattle, ne se sont jamais revus, et sont confrontés l’un et l’autre à la révolte des jeunes de leur entourage contre la société de consommation, l’empire des marques, la destruction de l’environnement. Expiation, engagement, cynisme, mémoire et ridicules des discours stéréotypés, autant de thèmes brillamment utilisés dans ce livre qui entrelace les époques et les voix avec virtuosité. Traduction : Caroline Mandron.Aurélie Charon : Dans la salle d'attente du "Vet Center" de Staten Island à New York se croisent des vétérans de différentes générations : Carey Spearman a fait le Vietnam, Danny Cocozello a fait l'Irak. Ils étaient tous deux infirmiers militaires. Ils souffrent tous deux du PTSD, le syndrome de stress post-traumatique.

programmation musicale

Aloe Blacc

I need a dollar ### Jacques Higelin

Coup de foudre ### The Beach Boys

Our prayer

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.