"Après l'ombre" raconte la prison, la façon dont elle grave dans les chairs des marques indélébiles et invisibles. Le film saisit le travail rigoureux du metteur en scène Didier Ruiz avec ces comédiens "extraordinaires". Et raconte un voyage qui va permettre à cette parole inconcevable de jaillir de l’ombre…

"Après l'ombre" : un documentaire de Stéphane Mercurio dans les salles en France depuis le 28 mars 2018
"Après l'ombre" : un documentaire de Stéphane Mercurio dans les salles en France depuis le 28 mars 2018 © Docks 66

Eric Jayat a passé 19 ans « à l’ombre » comme on dit, transféré de prison en prison, avant d’en sortir un beau matin avec ses quelques possessions dans un sac en plastique. Un sac qu’il se fera voler, désorienté, dans le premier café où il entrera. C’est ainsi que la France, régulièrement pointée du doigt pour l’inhumanité et l’absurdité de son système carcéral, rend les détenus ayant purgé leur peine à la vie dite « normale » : sans leur permettre le moindre espoir de réinsertion. Depuis Michel Foucault, et après tant et tant de vaines promesses politiques, punir reste toujours le seul but de la prison.

Stéphane Mercurio a réalisé de formidables films sur la question : A l’ombre de la République  en 2011,  A côté  sur le calvaire des familles de détenus en 2007. Mercredi est sorti en salles Après l’ombre , un très beau documentaire qu’elle a tourné durant les répétition d’une pièce de théâtre, conçue par Didier Ruiz, autour de la parole de quatre anciens condamnés à de longues peines. Des paroles empêchées, hésitantes, violentes et touchantes, qu’il lui a fallu faire sortir une à une de ces corps recroquevillés, abîmés , méfiants, pour aboutir à un spectacle créé en 2016 à Marseille et qui a tourné et qui tourne encore  partout en France devant des publics touchés au cœur. 

Les prochaines dates de la pièce Une longue peine mise en scène par Didier Ruiz sont sur le site de La Compagnie des Hommes 

Aller plus loin

Prison Insider, le site d'information sur les prisons du monde 

Le site de l'OIP (Observatoire International des prisons) section française 

Programmation musicale 

  • Johnny CASH :  Ain't no grave

Retour sur la playlist du mois de mars  concoctée avec notre programmateur Djubaka :

  • Jelly Roll Morton : Dead Man Blue
  • Rosemary Standley : It ain't necessarily so (Gershwin- Porgy and Bess)
  • Aretha Franklin : A Natural woman
  • Gertrude Ma Rainey : Daddy Goodbye Blues 
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.