La peinture : une histoire de désirs, au pluriel, qui se cherchent, se croisent, s’évitent et, parfois, se rencontrent dans une extase si impudique que certaines religions ont prudemment choisi d’interdire les images. Le poète et critique d’art Bernard Noël parle très justement de « précipitation réciproque ». C’est en effet le regard du spectateur qui transforme la toile peinte en source d’émotion, de rêve, d’imaginaire. Encore faut-il que celle-ci , telle que l’a voulue l’artiste, sache atteindre chez celui qui la contemple, le ressort secret qui déclenchera le désir.

désir et peinture
désir et peinture © Editions du Seuil

Historienne d’art et enseignante, Martine Lacas se passionne pour ce qui n’est pas le plus visible dans la peinture. Elle aime à pénétrer les secrets des artistes et comprendre ce qui se cache derrière l’évidence d’un titre, d’une scène innocente, d’une commande académique. En 2008, elle nous avait ainsi ouvert les yeux sur ce que contiennent les arrière-plans de certains chefs d’œuvre classiques que nous croyions, à tort, trop bien connaître. Aujourd’hui elle publie, au Seuil, « Désir et Peinture », promenade savante et provocante dans le non dit subtil de ses tableaux favoris qui vont de la Renaissance au XIXè siècle.

Le reportage de Martine Abat :

rencontre avec Jean-François Laguionie et Anik Le Ray, à l'occasion de la sortie de leur film d'animation Le tableau, le 23 novembre prochain.__

Il est question dans ce film d’un tableau qu’un peintre a laissé inachevé. On y voit une forêt mystérieuse, un château tout en haut d’un rocher, des fleurs gigantesques un peu inquiétantes. Trois sortent de personnages dans ce tableau : les Toupins (entièrement peint), les Pafinis et les reufs, simples esquisses. Les personnages vivent leur vie dans la toile, ils s’y déplacent et vont même sortir de la toile, passer de l’autre côté pour aller explorer l’atelier du peintre, et les autres tableaux qu’il y a laissé.

Des questions se posent : pourquoi le peintre n’a-t-il pas terminé son tableau ? Pourquoi les a-t-il abandonnés ? Pourquoi a-t-il détruit certaines toiles ? Quel est le lien qui unit le créateur à ses créatures ? que deviennent les créatures quand le créateur n’est plus là ? Le réalisateur Jean-François Laguionie, un grand enfant de 73 ans, a été l’élève de Paul Grimault.

Le tableau
Le tableau © Jean-François Laguionie

La programmation musicale :

- Captain Kid, We and I

- Julie London, I'm glad there is you

- Julien Clerc, Fou peut-être

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.