Le grand reporter a refait le parcours des hutus réfugiés au Congo suite au génocide de 1994. Cette odyssée, il la raconte dans "La Traversée", qui paraît ce jeudi aux éditions Les Arènes.

1994, le peuple Hutu tente d’exterminer les cafards, l’ethnie Tutsi. Près d’un million de morts en quelques mois. Depuis, deux camps s’affrontent. Les uns clament que la France a fait ce qu’elle avait à faire au Rwanda. Que le peuple Hutu était en danger, qu’il fallait les protéger, les armer. Ils ont massacré des Tutsis, certes, mais ils ont sauvé leur peau. Les autres affirment que François Mitterrand et les suivants ont encouragé le génocide Tutsi et pris sous leur aile les génocidaires Hutus. Patrick de Saint Exupéry était grand reporter au Figaro. Il a couvert cette guerre et dénoncé sans relâche la responsabilité de la France. Il décide d’y retourner, 25 ans après. Et de passer la frontière du Congo où se sont réfugiés des centaines de milliers de Hutus. Nombre d’entre eux y ont été massacrés. Le Congo fut-il le lieu d’un second génocide ? Les bourreaux sont-ils devenus victimes ? Le terrain n’a pas encore livré toute sa vérité.
 

  • Légende du visuel principal: Le journaliste Patrick de Saint-Exupéry, 2017 © Maxppp / JC Tardivon
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.