Le système de distribution de la presse court un grave péril en France. Ca peut paraître technique et ennuyeux, mais c'est finalement très concret. Demain, y'aura-t-il encore des journaux près de chez vous ?

Il est une entreprise qui achemine les trois quarts de la presse vers vos 25 000 marchands de journaux partout en France. Une idée plus que louable mise en œuvre à la Libération. Que chaque citoyen puisse avoir accès, où qu’il habite, à toutes les publications. Ca s’appelle le pluralisme, socle de la démocratie. Sauf que le système – gigantesque usine à gaz baptisée Presstalis – n’a jamais satisfait personne. Et qu’aujourd’hui, c’est tout l’édifice de la presse papier qui est en train de se désintégrer. Presstalis connaît une crise très grave. S’il périclite, lesquels de vos journaux survivront, lesquels disparaîtront ? Sachant que déjà, vous avez un mal de chien à trouver certains titres en dehors des grandes villes.   

Emmanuel Schwartzenberg, journaliste média, a publié il y a 10 ans Spéciale dernière - Qui veut la mort de la presse quotidienne française ?

Les brèves de L'Instant M 

Corse-Matin ouvre son capital. Son propriétaire, le groupe La Provence, détenu par Bernard Tapie, va céder 35% du journal à un consortium d'entrepreneurs corses, CM Holding. «Il est bon qu'un des actionnaires ait la réalité de la vie corse dans l'âme, a expliqué Bernaud Tapie, dans La Provence. Le choix politique que vient de faire la Corse ( à savoir la victoire des nationalistes aux élections territoriales), qui est tout sauf anodin, justifie encore plus cette entrée au capital, car le futur du journal se conjugue avec le futur de la Corse.» Diffusé à plus de 31.000 exemplaires chaque jour, Corse-Matin a vu sa vente au numéro fondre de 12% en un an. À la fin du printemps, le quotidien accusait une perte de 700.000 euros. Le quotidien marseillais La Provence finit de son côté l'année 2017 dans le vert, pour la troisième année consécutive.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.