Mais pourquoi ne parle-t-on de la mort qu’à la Toussaint ? Pourquoi ce tabou médiatique ? Voici un podcast audio passionnant, émouvant, perturbant : il s’appelle "Mortel" et devrait vous réconcilier avec la grande faucheuse.

Un podcast audio nous a tapé dans l'oreille. C'est une émission qui parle de la mort. Treize épisodes sont disponibles pour l'instant. Chacun fait une vingtaine de minutes. On y entend un témoignage très personnel, celui de Taous Merakchi sur la mort de son père, et des interviews de spécialistes. On y apprend plein de choses sur le deuil, sur les rites funéraires, sur les peurs et les fantasmes liés à la grande faucheuse. Mortel est une émission intelligente, émouvante, perturbante parfois, drôle aussi. 

Mais bon ... je ne peux pas en parler maintenant : c’est le printemps, vous faites peut-être le pont ou êtes encore en vacances. Non, c'est un sujet pour la Toussaint ! 

Oui, ce fut mon premier réflexe. Et puis j'ai réalisé que cette réticence illustrait un tabou médiatique intéressant. Un tabou que ce podcast produit par Nouvelles Ecoutes a entrepris de démolir joyeusement. Alors parlons trépas. De sa place dans les médias, aussi. Saviez-vous, par exemple, que les avis de décès étaient l’une des raisons de la survie de la presse papier ? 

Allez, je vous embarque pour une paisible croisière sur le Styx. Oui, en mai, on a le droit aussi.

  • Légende du visuel principal: Et si aujourd'hui, on parlait de la mort ? © Getty / Westend61
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.