Jeremstar était un champion des réseaux sociaux ultra trash. Un jour, c'est lui qui s'est retrouvé au cœur d'un scandale monté de toutes pièces, déformé et amplifié par les réseaux sociaux. Aujourd'hui, il règle ses comptes.

Il est très étonnant le livre de Jeremstar, on y apprend beaucoup. Bon, il affuble son lecteur de petits noms insupportables toutes les trois lignes, mais que voulez-vous, c’est sa marque de fabrique. Et encore, avant c’était « mes vermines », aujourd’hui, c’est plus affectueux. Parce que le garçon revient de loin. 

Du « Jeremstargate », une affaire super crade de détournement de mineurs qui n’existe pas et n’a jamais existé. Mais sur laquelle se sont rués les réseaux sociaux et même… les journaux. Oui, Le Monde, l’Obs, Libé qui en a fait sa une. Sur du rien concernant Jeremstar. Le type s’est fait connaître en charriant des kilos de merde, de vulgarité, de ragots hystéro sur la téléréalité. Très malin. Il en a fait un business. Jusqu’au jour où tout ce système dont il a été acteur et promoteur s’est retourné contre lui. Jusqu’à l’anéantir. La folie du buzz, il s’en dit rescapé et il témoigne.     

  • Légende du visuel principal: Portraits de JEREMSTAR à l'occasion de la sortie de son livre en mars 2019 © Maxppp
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.