La télévision s’avère plus que jamais un champ de bataille. TF1 est à l’offensive.

Ara Aprikian en octobre 2012 pour le lancement de D8
Ara Aprikian en octobre 2012 pour le lancement de D8 © Getty / LIONEL BONAVENTURE

Parce qu’elle se regarde où on veut quand on veut, sur n’importe quel écran, à n’importe quelle heure, parce que Netflix et même Facebook deviennent des concurrents à part entière, parce que les chaînes gratuites foisonnent, la télévision s’avère plus que jamais un champ de bataille. TF1 est à l’offensive. Ça faisait même longtemps qu’on ne l’avait connue à ce point guerrière. Conflit virulent avec les opérateurs télécoms, type Orange ou Free, qui diffusent ses chaînes sur la box. Mais également croisades tous azimuts sur les contenus. Les chaînes du groupe TF1 changent d’identité. Le navire amiral opère son retour dans le sport et dégaine une politique de fictions profondément renouvelée. Avec une kyrielle de séries faites de visages et de sujets qu’on n’imaginait pas sur une première chaîne qui s’était faite très très propre ces dernières années.      

Ara Aprikian, directeur général adjoint chargé des contenus, est l'invité de l'Instant M. Tous les programmes de toutes les chaînes du groupe TF1, c’est lui. Sauf l’info.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.