"La publicité est la sauvegarde du peuple" autrement dit, tout ce qui est d’intérêt public doit être rendu public. C'est le point de départ de l'enquête d'Edwy Plenel, fondateur de "Médiapart".

Le journaliste, écrivain et co-fondateur du journal en ligne "Mediapart" Edwy Plenel pour la sortie de son tout dernier livre.
Le journaliste, écrivain et co-fondateur du journal en ligne "Mediapart" Edwy Plenel pour la sortie de son tout dernier livre. © AFP / PHILIPPE LOPEZ

Enquête sur un oubli (écrit Edwy Plenel)

Phrase perdue, datée du 13 août 1789. Jean-Sylvain Bailly en est son auteur. Vous ne le connaissez pas. Il fut pourtant le premier maire de la Commune de Paris, le premier président du tiers-état et de fait, le premier président de l’Assemblée nationale

Où, quand, comment a-t-il énoncé la chose suivante ? 

La publicité est la sauvegarde du peuple

Il faudra à Edwy Plenel fouiller dans les méandres de l’histoire révolutionnaire pour traquer cette maxime ou l’idée que tout ce qui concerne le peuple doit être rendu publique. Le droit de savoir, donc, et le droit de faire-savoir, irréfutable garant ou danger pour la démocratie ?

Extraits de l'émission

Edwy Plenel : "J'ai voulu, comme on convoque un souvenir à l'instant du péril, remonter à une genèse, une radicalité, une vitalité démocratique, ce moment de 1789 qui est le moment où s'invente les lanceurs d'alertes, cette idée que la démocratie n'est pas simplement le droit de vote". 

"Quand Bailly s'exprime, le droit de vote n'existe pas encore, et pour conquérir ces droits, conquérir ce qui va faire fonctionner la démocratie, il faut d’abord savoir ce qui est public, il faut que tout ce qui concerne le peuple souverain soit rendu public".

"Aujourd'hui cette radicalité démocratique, ces principes démocratiques élémentaires, sont en péril".

La suite à écouter…

📖 LIRE -  Edwy Plenel, La sauvegarde du peuple (Presse, liberté et démocratie), La Découverte

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.