Ce soir, Envoyé Spécial fait sa rentrée, avec de nouvelles rubriques récurrentes.

Les journalistes ont-ils des comptes à rendre ? Montrer des images de politiciens véreux, est-ce faire le jeu du populisme ? Les réseaux sociaux sont-ils un contre-pouvoir à la toute puissante télévision publique elle-même contre-pouvoir face aux puissants ? Faut-il absolument qu’un sujet soit concernant pour être intéressant ? A force de prendre les téléspectateurs par la main, les prend-on pour des débiles ? Y a-t-il toujours de l’argent pour fabriquer des magazines à France Télévisions ? Voilà, allez savoir pourquoi, j’ai abattu toutes mes cartes. 

  • Légende du visuel principal: Elise Lucet présente le nouvel Envoyé spécial © Getty / Bertrand Rindoff Petroff
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.