« Là où les putains n’existent pas » est diffusé ce soir sur Arte

Ovidie en 2014 au FIBD pour sa BD parue chez Glénat
Ovidie en 2014 au FIBD pour sa BD parue chez Glénat © Maxppp / Cottereau Fabien

Au nom de l’ordre et de la morale, il est des femmes à qui l’on retire leurs enfants et que l’Etat persécute. Des femmes pêcheresses dont la société n’exige qu’une chose, le repentir. Sinon ? Sinon, on les veut voir punir. Qui sont ces femmes ? Des prostituées. Quelle est cette société défigurée par le puritanisme et l’autorité ? La Suède. Oui, la Suède. Modèle de tolérance,  pionnière en matière de libération des mœurs, militante des droits de la femme. C’est un fait divers, le meurtre d’une travailleuse du sexe dans les bureaux des services sociaux, qui a révélé la face cachée d’un pays cité en exemple par le monde entier. 

Ovidie, actrice et réalisatrice de film X, on l' a connue militante pour la représentation des sexualités loin, très loin de la femme objet. Avec ce documentaire « Suède, le pays où les putains n’existent pas », diffusé ce soir sur Arte, elle vise un autre type de violences faites aux femmes, celles exercées par un Etat Providence qui dit vouloir les protéger. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.