"Mimi" Marchand, éminence grise de la presse people, conseille notamment Emmanuel Macron. La reporter Sophie des Déserts lui consacre un long portrait dans le dernier Vanity Fair.

Audiard l’aurait adorée. Mimi Marchand, la gouaille, la clope au bec, le culot monstre, l’insulte facile et la main sur le cœur. Portrait de la « dealeuse en chef de la presse people ». Une bombe au cœur du système, un coffre blindé de secrets sur les stars et les puissants de ce monde. Secrets qu’elle lâche ou qu’elle retient selon des critères bien à elle.
En attendant, Brigitte et Emmanuel Macron en maillot de bain à la Une de Paris Match, c’est son coup monté, je dis bien monté. Quoique en dise le candidat, encore interrogé à ce sujet, hier soir sur France 2.

Sophie des Déserts, grand reporter à Vanity Fair, publie dans le numéro d'avril une longue enquête consacrée à "Mimi les bons tuyaux". Il est toujours en kiosque, alors profitez-en !

Et puis, vous avez peut-être remarqué cette campagne de sensibilisation dans les grands quotidiens nationaux et dans la presse régionale : la liste des prénoms des candidats à la présidentielle suivie de la question "A quel groupe appartiennent-ils vraiment ?", sans logo ni explication ? Ce n’est qu’à partir d’aujourd’hui 7 avril que l’Etablissement Français du Sang signe sa campagne et révèle le message caché : "A, B, O, AB. Quel que soit votre groupe sanguin, partagez votre pouvoir, donnez votre sang !" En jouant sur le double sens du mot "groupe", l’organisme espère surprendre et interroger le grand public sur l’importance de donner son sang.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.