Il est une poignée de figures médiatiques qui ont un pouvoir bien particulier, celui de « faire » lire. Ce matin, L'Instant M reçoit Olivia de Lamberterie, cheffe des pages livres du magazine "Elle", et chroniqueuse à "Télématin" et au "Masque et la plume".

Il est une poignée de figures médiatiques qui ont un pouvoir bien particulier, celui de « faire » lire. Que leur plume, leur voix, leur visage se pose sur le berceau d’un livre et aussitôt –  je dis bien aussitôt – les lecteurs viennent à sa rencontre et les ventes décollent. Immense pouvoir, en réalité. Car la vie des livres transcende les enjeux du petit monde de l’édition. Le livre, malgré l’écran, demeure l’un des piliers de la culture française. Alors, dans l'aréopage restreint de ceux qui en déterminent le destin, j’ai choisi une journaliste qui décline son influence et ses choix au gré de 3 médias : radio, un peu, télévision, souvent, presse magazine tout le temps. Elle dirige les très pimpantes, les très convoitées, les très prescriptrices pages « Livres » du Elle. Déterminantes ! Eh oui, dans notre pays, qui achète des livres à votre avis ? Les femmes.  

  • Légende du visuel principal: Olivia de Lamberterie © Getty /
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.