Le magazine "Challenges" a été condamné pour avoir enfreint le secret des affaires

Le journalisme économique est-il un journalisme comme les autres ? Affronte-t-il les mêmes contraintes ? Connaissez-vous le « secret des affaires » ? N’est-ce qu’un épouvantail ou, comme certains confrères n’ont pas hésité à l’écrire hier, « une arme de dissuasion massive contre les journalistes » ? 

La condamnation dont fait l’objet le magazine « Challenges » permet de s’y pencher concrètement. Pour un article de 7 lignes indiquant qu’un administrateur judiciaire a été nommé mandataire ad hoc d’une grande entreprise en difficulté financière, Challenges s’est vu obligé de retirer le papier de son site. Et il lui est interdit de mentionner le nom de l’entreprise en question, sous peine d’amende. 

Son nom, c’est Conforama. Ainsi que l’écrivent en toutes lettres les sociétés des journalistes de nombreux médias qui signent ce matin un texte disant leur très grande inquiétude quant à la liberté d’informer. 

Vincent Beaufils est le directeur de la rédaction de Challenges.

Les brèves de l'Instant M

Un mot d’actu, d’abord, au sujet deCausette, magazine féministe en liquidation judiciaire, qui attend le nom de son repreneur, mais se heurte au blocage de son gérant qui veut conserver la propriété de la marque. Affaire cruelle, puisqu’il en va de la survie d’un journal. Les salariés atterrés vont porter plainte pour abus de bien social. L’histoire vous est racontée dans Libération ce matin.   

Et puis, on parle éducation aux médias ce matin avec Jean Bernard Schmidt, cofondateur du site Spicee

Le parcours pédagogique info hunter ici 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.