Après avoir interpellé le président de la République, et dénoncé un protocole de la bavure instauré à Calais, Yann Moix avait promis des images. Elles ne sont pas ce que l'on imaginait, mais surprennent, par le biais d'une mise en scène destinée à secouer.

En février dernier, dans Libération, Yann Moix dénonce le « protocole de la bavure » instauré à Calais. « Yann Moix oublie une partie de la réalité », répond la rédaction de Nord Littoral dont les journalistes sont sur terrain. « Vous êtes la honte du service public », enfonce la maire de Calais, car Yann Moix est aussi une voix de France 2. 

Depuis quelques jours, du Yann Moix, partout. Adresse virulente au président de la République qu’il qualifie de « traitre à la Nation ». Il lui adresse un livre, Dehors, paru chez Grasset. Il avait un promis un film, le voici, samedi, sur Arte. Il avait promis des images choc, vous ne les verrez pas. Pourtant, des images, il y en a. Des chocs aussi, produits par ce à quoi on ne s’attendait pas. Des rires, des chansons d’Eric Charden, des ralentis, des répétitions, des blagues qui font mal. Tout un attirail de mise en scène qui agace pour mieux bousculer le regard. Pas un travail de journaliste. Mais le langage d’un écrivain-citoyen qui a cherché une nouvelle grammaire pour raconter Calais. 

Re-Calais, de Yann Moix, samedi à 18h35, sur Arte

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.