Dans "Le Parcours des combattantes", un documentaire sur quatre femmes issues de Seine-Saint-Denis, Olivier Delacroix propose une réflexion positive sur la place qu'elles occupent dans les banlieues.

Tishou, chorégraphe, donne des cours de hip-hop aux femmes d'Aulnay-sous-Bois. Capture écran du "Parcours des combattantes" documentaire sur des femmes de Seine-Saint-Denis le 7 mars sur France 5
Tishou, chorégraphe, donne des cours de hip-hop aux femmes d'Aulnay-sous-Bois. Capture écran du "Parcours des combattantes" documentaire sur des femmes de Seine-Saint-Denis le 7 mars sur France 5 © Olivier Delacroix et Katia Maksym/En première ligne/France 5

Tishou, Sylvie, Laeticia, Nadia échappent au déterminisme. Enfants des grands ensembles de la banlieue parisienne, leurs parcours disent formidablement bien les dangers de la ghettoïsation : la non mixité sociale et culturelle, l’enclave qui sépare de la capitale. Elles se sont bagarrées pour fuir la violence, la pauvreté, la laideur. Elles sont pourtant restées très attachées à ces quartiers où elles ont appris mille choses de la vie. Un pied dehors, le cœur dedans. Ça permet de raconter une histoire plus fine et plus nuancée que ce que la télé dit d’habitude des cités. 

Les brèves de l'Instant M

Les chaînes du groupe TF1 ne sont toujours pas accessibles aux abonnés Canal+. Ce dernier refusant de payer pour diffuser, comme l’exige TF1, des chaînes par ailleurs gratuites. Le CSA tente aujourd’hui de mettre les deux parties autour d’une table des négociations. Sachant que l’institution ne peut rien dans un désaccord commercial de droit privé. Gilles Pellisson, PDG de Tf1, s’exprime ce matin dans Le Parisien-Aujourd’hui en France.  

Les 10 ans de Médiapart, avec ses 140 000 abonnés et des bénéfices depuis trois années consécutives. Le site d’info qui propose déjà de nombreux live vidéo, de débats ou d’interview, développe le projet d’une chaîne de télé diffusée sur les box et sur Internet. Médiapart veut notamment développer la télévision : il reprend ainsi ses émissions hebdomadaires en live. Cela doit être le premier pas vers une chaîne de télévision sur les box des opérateurs et sur Internet. Par ailleurs, le média se dote d’une charte de déontologie qui interdit notamment les voyages de presse ou l'animation de conférences rémunérées. Les collaborateurs doivent remplir une déclaration d'intérêts indiquant leurs participations éventuelles mais aussi la profession de leurs conjoints. La grille des salaires va être publiée.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.