Le journaliste franco-israélien, qui succède à Laurent Joffrin, compte réformer l'organisation du quotidien, et accélérer sa mutation sur le numérique.

Patrick Drahi a racheté Libération en 2014 et l’a intégré à la maison qui chapeaute BFMTV et RMC. Il s’en déleste aujourd’hui. Transférant le quotidien dans un fond de dotation qui garantira l’indépendance du journal mais dont la dotation, justement, demeure un sujet d’inquiétude. Combien de temps Libé peut-il tenir financièrement ? Les salariés ont écrit avoir la sensation d’effectuer « un saut dans le vide ». Il n’y a pas que le statut du journal qui change. Sa direction également, choisie par Patrick Drahi. Denis Olivennes, longtemps à la barre des médias du groupe Lagardère, en prend les rênes. Quant aux journalistes, ils ont plébiscité une plume franco-israélienne. Auteur d’un thriller à succès, éditeur, ancien patron d’Haaretz, grand quotidien de gauche en Israël, entré l’air de rien à Libé pour y mener une réflexion sur le numérique. Trois mois après, il prenait la direction de la rédaction. 

  • Légende du visuel principal: Dov Alfon, nouveau directeur du journal "Libération" © AFP / Joel Saget
L'équipe