Comment traiter les symptômes de stress post-traumatique chez les journalistes ?

Un jour dans cette émission, nous recevions un jeune et brillant grand reporter. Il avait filmé la Syrie et bien d’autres atrocités. L’interview s’est avérée difficile, très difficile. A 9 heures et demie du matin, mon interlocuteur était ivre mort. Ce jour-là, j’ai compris qu’on ne revient pas indemne de ces théâtres de guerre. Qu’on en rapporte sans doute une part d’horreur qui silencieusement ronge certains de mes confrères. 

La semaine dernière, j’ai lu un article passionnant dans Télérama, signé Luc Desbenoit. Y était raconté le tabou que les symptômes de stress post-traumatique constituent pour les journalistes. Et la façon dont l’AFP a décidé de prendre le problème en main, médecine du travail à l’appui. 

REGARDER - Sans blessures apparentes, documentaire de Jean-Paul Mari

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.