La série "Vernon Subutex" démarre ce soir sur Canal +. Sonia Devillers reçoit Cathy Verney, qui a adapté le roman de Virginie Despentes, et l'acteur Romain Duris qui joue Vernon Subutex…

Ouverture du Festival Cannes Série vendredi soir, événement de la saison pour Canal+, Vernon Subutex, la trilogie phénomène de Virginie Despentes, devient une saga sur écran. 

Vous y retrouverez les personnages du roman et sa trame. Vous n’y retrouverez pas la hargne. La littérature cogne bien plus fort que la télévision. Donc, prenez la série comme un objet qui vit sa vie. 

L’histoire commence par l’overdose d’un rocker et par la chute d’un enfant du rock. Disquaire phare de l’est parisien, privé de magasin, expulsé de chez lui, en butte à un monde où l’ordre moral, l’égoïsme et le néolibéralisme triomphe sur fond d’économie numérique. Vernon Subutex, gardien d’un temple qui n’est plus. Vernon Subutex sans colère ni revendication. Tant que la fille est belle, que la bière est fraîche, que la musique est bonne.

Retrouvez ci-dessous des extraits de l'entretien.

Les années 1980 dans le roman / 1990 dans la série

Dans le livre, le héros a la cinquantaine, mais Romain Duris, qui l'interprète à l'écran, est plus proche de la quarantaine. Et selon Sonia, "ça change tout". Pour Cathy Verney : 

Ça chante tout mais ça valait le coup d'avoir Romain Duris !

Les souvenirs du Vernon Subutex littéraire sont massivement issus des années 1980 ; ceux de Romain Duris sont plutôt issus de la fin des années 1990.  Et en réalité ce n'est pas qu'une affaire de puristes, ce sont vraiment dix ans dans lesquels tout s'est passé. Et c'est le nœud de cette série / de ce roman : comment on est passés d'une génération très énervée, capable de se mettre en danger, d’une génération en colère… à une génération qui se fait à tout et qui pense à bien manger ? Romain Duris répond : "Je ne suis pas d'accord, on a quand même vécu l'explosion du hip-hop, c’était énorme. J'ai l'impression d'avoir été dans une génération active, qui avait envie de crier, comme le rock était 15 ans avant, sauf que ce n’est pas le même ton. Le rap, c’était énorme. Et je ne parle pas de l’électro qu’est arrivé après pour plus tard dans la nuit"  

La musique dans "Vernon Subutex"

Il y a énormément de musique dans la série, c’est le cœur de Vernon Subutex porté à l’écran (morceaux de notre patrimoine commun et aussi du très pointu) Trois types de musique dans Vernon Subutex 

  • Celle qui accompagne la mise en scène
  • Celle que Vernon Subutex écoute au casque
  • Celle qu’il fait écouter aux autres

Cathy Verney : "Chaque choix de musique était pour essayer de raconter le pouvoir de Vernon : il choisit une musique parce qu'il sait comment toucher la personne qui est en face de lui".

Des épisodes de 30 minutes

La série est fait d'épisodes de 30 minutes, fait rare dans le monde des séries. Cathy Verney explique : 

Je voulais prendre le temps de l’errance existentielle.

"Paradoxalement, on a plus le temps et la liberté de faire ça dans un 30 minutes. Le 52'', on est obligés d’avoir des menaces, des révélations, des enjeux forts, sinon il y a une espèce de ventre mou.  On ne peut pas se laisser une scène de quatre minutes où il ne se passe rien, où ce ne sont que des regards en creux, des retrouvailles entre copains… alors que dans le 30'' on peut faire ça. On peut faire une scène où Vernon marche dans la rue en écoutant Daniel Darc pendant quatre minutes".

Qu'est devenu le grand monologue intérieur de "Vernon Subutex" ?

Sonia était persuadée que la production se défilerait. Mais non. Cathy Verney :

Il y a des passages obligés de ce texte magnifique. Il faut oser !

"Et puis c'est l'interprétation de Romain qui porte ce texte… On nous attendait au tournant, on le sait, mais on aime prendre des risques".

Elle reconnaît aussi "bien sûr qu'il y  a moins de hargne et de rage [dans la série] parce que tous les moments les plus acérés dans le roman sont des monologues intérieurs de Vernon. Et on ne pouvait pas les mettre, c'était impossible : il ne va dire ce qu'il pense, c'est le propre de ce personnage de ne pas dire ce qu'il pense !"

Références

Vernon Subutex est sur Canal +

  • Légende du visuel principal: Romain Duris dan Vernon Subutex © Aucun(e)
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.