Clément Fayol et Benoit Faucon ont enquêté sur le système économique de l'Etat Islamique. "Un cartel nommé Daech" est publié chez First Editions.

De quoi vit Daech ? Quelles sont ses ressources, ses mannes, ses partenaires financiers et ses clients ? Enquête ciselée sur le cartel mafieux que constitue l’Etat Islamique, sur les circuits de son argent et sur ses trésors de guerre. Deux journalistes à la rencontre des agents, des intermédiaires, des repentis et des cadres de l’organisation terroriste. Pour mieux en comprendre l’économie et le business.   

Benoit Faucon, grand reporter au Wall Street Journal, est basé à Londres où il enquête sur le financement du terrorisme et le blanchiment d’argent. Clément Fayol, journaliste d’investigation, collabore avec, entre autres, Le Monde et Le Point. 

Les brèves de L'Instant M 

  • Après sa une montrant Tariq Ramadan avec un énorme sexe en érection, après une semaine de menaces de mort, Charlie Hebdo sort ce matin en kiosque avec ce dessin : le visage d’Edwy Plenel, affublée de longues moustaches qui lui cachent les yeux, la bouche et les oreilles. Titre : « Affaire Ramadan, Médiapart révèle : « On ne savait pas ». La société des journalistes de Médiapart, dont Edwy Plenel est le fondateur, réagit ce matin sur le site d’info

« La liberté d’expression et de caricatures ne sont pas négociables, c’est le cœur de notre démocratie. Mais elle ne nous donne pas licence pour désinformer et calomnier »

Pour Médiapart, la une de Charlie accuse Edwy Plenel d’avoir couvert un violeur. Le site d’info rappelle qu’il a publié une longue enquête sur Tariq Ramadan en 2016. (celle-ci, c’est moi qui l’ajoute, avait d’ailleurs provoqué la colère de Tariq Ramadan). Médiapart affirme n’avoir eu aucune connaissance de la moindre accusation de viol ou de harcèlement. Quand, de son côté, la journaliste Caroline Fourest, dit, elle, le savoir depuis 2009. Règlement de compte, donc, par une interposée entre Charlie Hebdo et Médiapart, dont les partis-pris idéologiques divergent franchement. On regrettera que Charlie Hebdo, n’ait accompagné sa une d’aucun article, ni édito étayant ses accusations. 

  • Qui dit accent dans les médias dit Jean-Michel Apathie. Je vous conseille vivement de lire sur le site Slate, la très longue enquête sur ces accents en tous genres que la télé et la radio s’échines à gommer !!! Ca commence d’ailleurs dès l’école de journalisme ... 
  • Laurent Richard et Elise Lucet étaient poursuivis pour avoir qualifié, lors d’un Cash Investigation, l’Azerbaïdjan de « dictature parmi les plus féroces au monde ». Procès en diffamation inédit, un Etat étranger contre des journalistes. Plainte jugée irrecevable hier par le tribunal de Nanterre. Les juges se sont donc bien gardés de juger sur le fond, c’est-à-dire d’avoir à trancher sur la nature du régime Azerbaïdjanais.   
Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.