Facebook n’en finit pas de rendre des comptes sur les dernières élections américaines. Alors que le patron du réseau s'apprête à s'expliquer devant le Congrès, "L'Instant M" fait le point.

Facebook n’en finit pas de rendre des comptes sur cette année électorale américaine qui vit élire Donald Trump. Première prise de conscience : le réseau social s’est avéré une extraordinaire machine à répandre rumeurs et fausses informations. Deuxième choc, les données personnelles d’au moins 87 millions d’utilisateurs ont été siphonnées par une entreprise de ciblage électoral. Pour le grand public, ces deux scandales abîment certes la confiance placée en Facebook, mais ils ne sont pas nécessairement liés. On a bien compris qu’une nouvelle guerre de l’information faisait rage dans nos démocraties. Reste à comprendre si, oui ou non, nos données personnelles nourrissent cette guerre de l’info. Et si, oui ou non, notre vie privée sert à orchestrer la propagande.    

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.