La journaliste Flore Vasseur a organisé et filmé la rencontre entre trois des plus célèbres défenseurs de la démocratie : Edward Snowden, Birgitta Jonsdottir et Larry Lessig.

La surveillance des données des citoyens et la déliquescence de la démocratie au cœur du documentaire "Meeting Snowden" de Flore Vasseur
La surveillance des données des citoyens et la déliquescence de la démocratie au cœur du documentaire "Meeting Snowden" de Flore Vasseur © Reuters

Un documentaire éminemment politique

Edward Snowden est l’homme qui a révélé au monde le tentaculaire programme d’écoute et de surveillance mis en place par les USA dans le plus grand secret.

Il vit en exil à Moscou depuis 2013. La journaliste Flore Vasseur a pu le rencontrer et le filmer.

Dans un moment très particulier, bascule des Etats-Unis à l’ère Trump. Elle a réuni autour de Snowden deux autres activistes de grande ampleur intellectuelle, Birgitta Jonsdottir et Larry Lessig, et les fait se parler sous l’œil de la caméra.

Comme une sorte de think-tank clandestin. Ça donne un documentaire très politique, intitulé Meeting Snowden, diffusé le 10 juin à 23h55 sur Arte (et disponible en VOD jusqu'à début juillet sur le site d'arte).

Se battre contre la déliquescence de la démocratie

Au fond, la surveillance réalisée par la NSA et révélée par Edward Snowden est avant tout un problème politique : ce n'est pas tant que la surveillance soit réalisée qui est choquante, que le fait qu'elle soit réalisée sans qu'aucun citoyen n'ait pu ni en avoir conscience, ni le savoir et ni donner son avis.

Les trois invités réunis par Flore Vasseur s'interrogent au fond sur la question de la démocratie aujourd'hui.

  • Birgitta Jonsdottir essaie de créer de nouvelles formes de représentativité des citoyens au pouvoir. Elle est punk, autodidacte, et depuis 2010 députée en Finlande. Elle est rentrée en politique à la faveur de la crise des subprimes. Elle a fondé différents partis politiques dont, en 2013, le parti Pirate.
  • Larry Lessig tente de remettre l'intérêt général au centre de la décision politique. Il est un professeur de droit à Harvard, constitutionnaliste fou, dirigeant un labo de recherche qui travaille sur les questions de la corruption.
  • Edward Snowden alerte sur l'existence d'outils d'espionnage industriel et, surtout, de contrôle social.

"Big Brother"

"Big Brother" n'est pas là que pour de l'espionnage économique mais pour signaler des évolutions au sein de la population sur ces idées-là. Il y a tel et tel personnage qui potentiellement à 5, 10, 15 ans, peuvent devenir de grands personnages sur ces questions-là : ce sont les logiciels prédictifs et personne n'en parle...

Flore Vasseur :

Le droit à l'autodétermination des peuples est probablement écrasé par l'influence de l'argent. Le business de la surveillance c'est 50 milliards par an !

Elle ajoute :

La question qu'on devrait tous se poser, c'est : "Qui tient nos chaînes ?"

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.