Les intox pullulent au gré des comptes Facebook des gilets jaunes. Comment expliquer cette porosité ? Peut-on réduire ce mouvement populaire aux complotistes qui s'y activent? Samuel Laurent, responsable des Décodeurs, nous répond.

Déferlante de rumeurs, même les plus folles, même les plus ridicules, même les plus tordues. De celles que lesfact checker, journalistes spécialisés dans la vérification de l'info, estimeraient perdre leur temps à contrecarrer.

Et pourtant, elles prennent et engendrent des angoisses profondes chez ceux qui les propagent, non pas pour jouer à faire peur mais par peur véritable.

Les intox pullulent au gré des comptes Facebook des gilets jaunes. Comment expliquer cette porosité ?

Peut-on réduire ce mouvement populaire aux complotistes qui s'y activent ? Les médias sont-ils audibles face au torrent de ces fausses informations ?

Quant au gouvernement, il avait fait des fake news une priorité. Loi votée. Franchement, on se demande à quoi elle sert... 

Légende du visuel principal:
Protestation de "gilets jaunes" sur les Champs Elysées, samedi 08 décembre 2018 (Paris). © Abdul Abeissa
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.