Sonia Devillers reçoit Tristan Mendès France, spécialiste des nouveaux usages numériques.

Pendant la campagne électorale américaine. Sur le polo de cet supporter de Donald Trump on peut lire "Corde. Arbre. Journaliste. Un assemblage est nécessaire"
Pendant la campagne électorale américaine. Sur le polo de cet supporter de Donald Trump on peut lire "Corde. Arbre. Journaliste. Un assemblage est nécessaire" © Reuters / Jonathan Ernst

On a tout dit depuis hier de la détestation des journalistes et de la défaite des médias dans leur couverture de la campagne américaine. Et si le problème était déjà bien ailleurs ?

Et si un nombre colossal de citoyens n’avait déjà plus accès aux textes, photos et vidéos publiés par les médias traditionnels ? Pourquoi ? Parce qu’en s’informant sur Facebook, ce ne sont pas les travaux du New York Times ou de CNN qui vous parviennent, mais ceux que l’algorithme vous fait remonter, en fonction de vos amis et de vos centres d’intérêt.

Ils peuvent toujours s’époumoner en vérification des faits, les journalistes. Si vous aimez le complot, vous n’aurez plus rien d’autre comme info.

Tristan Mendès-France est spécialiste des usages des réseaux sociaux. Il enseigne au CELSA.

La chronique de Romain Nigita

Romain nous présente la série "American crime story: The people versus OJ Simpson". diffusée ce soir sur Canal +.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.