Le journal a-t-il repris des couleurs et enrayé sa chute ? Qu'est-ce qui fait parler de lui ? Et quelle Gauche raconte-t-il aujourd'hui ?

Libération vend fort peu d’exemplaires en kiosque, cela n’empêche pas sa Une de faire causer et même de marquer les esprits. Mais les temps changent. Cette conversation autour de la vitrine d’un quotidien du matin se fait la veille au soir sur Twitter. Dématérialisé mais bien présent dans le débat public, plus qu’avant même. Libération a repris des couleurs. Mais pour parler de quoi, avec quels moyens et à qui ? Questions à ceux qui ont les mains dans le camboui. 

  • Légende du visuel principal: Façade du journal "Libération" © Maxppp / IP3 PRESS
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.