À un an de l'élection présidentielle, le grand-reporter du Monde Luc Bronner est partie sur les traces de la « France heureuse ». Une série de reportage à retrouver dans le « Monde ».

Le grand-reporter de "Le Monde" Luc Bronner est parti sur les traces de la "France heureuse"
Le grand-reporter de "Le Monde" Luc Bronner est parti sur les traces de la "France heureuse" © AFP / MIGUEL MEDINA

Cette semaine m’a semblée effroyablement bruyante et anxiogène, marquée par une gifle présidentielle et moult controverses parfois haineuses. Chaque jour, je me suis dit que notre démocratie allait bientôt s’effondrer et que si on en est arrivé là, c’est que la France va mal, horriblement mal. Et que ce mal-être, pour ne pas dire ce malheur français, à force d’être privé de relais médiatique, finit par jaillir dans un déchainement de rancœur et de violence. Cette semaine, un long reportage du journal le Monde, a pris le temps de nous dire le contraire. Luc Bronner, longtemps directeur de la rédaction, s’en revient au terrain. Il a choisi Château-Gontier, paisible petite ville de la Mayenne, où les PME tournent à plein régime, loin du fracas catastrophiste des médias. Le journaliste s’interroge. Et si la majorité silencieuse, c’était finalement une France heureuse ? 

Lire le reportage du monde : "La France heureuse, la France qui va bien, et si c'était elle, la majorité silencieuse ?"

Les invités
  • Luc BronnerDirecteur de la rédaction du journal Le Monde
L'équipe