Sonia Devillers reçoit Olivier Bouthillier , directeur de Marques et Films pour évoquer la question du placement produit dans la saga James Bond.

Quand il s'agit de faire de la pub, James Bond est prêt à se passer du vodka martini.
Quand il s'agit de faire de la pub, James Bond est prêt à se passer du vodka martini. © Heineken

Fut un temps, James Bond était devenu une tête de gondole naviguant à vue dans un hypermarché. Pas moins de trente marques associées aux films ! Époque révolue. Les logos qui jalonnent la trajectoire de 007 se comptent sur les doigts d’une main. Club très privés d’annonceurs qui s’offrent une visibilité mondiale.

C’est votre métier, vous placez des produits dans les séries télé et les films de ciné. En vingt ans, leur utilisation s’est complètement transformée. Faut dire que notre rapport à la pub a changé. Notre rapport à la fiction a évolué.

La chronique de Romain Nigita

Notre spécialiste séries nous raconte l'autre vie de James Bond à la TV.

Pour aller plus loin

Une histoire de paternité, un duel fratricide.Derrière la 24e aventure cinématographique de James Bond, SPECTRE , se cache un cocktail explosif qui aurait pu faire tomber l'espion de sa Majesté. La suite est à lire ICI >

Les liens

Retrouvez l'Instant M sur Twitter

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.