Après l'attaque de Strasbourg, les théories du complot circulent sur les groupes Facebook des "gilets jaunes".

Ce fut quasi instantané hier soir. À peine un attentat venait-il d’être commis à Strasbourg que se sont multipliés sur les réseaux des messages et vidéos : « voilà qui arrange trop bien Macron », « voilà qui va mettre fin aux gilets jaunes », « voilà qui va empêcher tout le monde de sortir dans la rue », « c’est pas un vrai attentat », « c’est un truc fabriqué par l’Etat »...

Sachez que ce type de raisonnement qui ne nie pas les faits mais les interprètent à l’aune d’un complot ou d’une conspiration sont devenus le passage obligé en période d’attentat. Sont-ils apparus encore plus rapidement qu’auparavant ? De manière plus massive ? Les groupes de discussion des Gilets Jaunes se sont-ils montrés plus poreux que d’autres à ces délires paranoïaques ?

  • Légende du visuel principal: Fusillade de Strasbourg © AFP / François D'ASTIER
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.