Patrick Apel-Müller , directeur de la rédaction de l'Humanité depuis 2008 a annoncé son départ à la retraite. Il confie les rennes du quotidien communiste à deux de ses journalistes. L'Huma, c'est 33 000 exemplaires vendus en France chaque jour.

Changement chez la Rédaction du journal "L'Humanité"
Changement chez la Rédaction du journal "L'Humanité" © AFP / JOEL SAGET

Cette année, il n'a pas plu à la fête de l'Humanité. Et ça, c'était déjà un signe palpable de changement. Or, hier, Patrick Apel-Müller, surnommé PAM, grande moustache blanchie sous le harnais de l'encre et du papier, a annoncé son départ à la retraite. Il était directeur de la rédaction de l'Humanité depuis 2008. Il a passé 36 ans au journal. Ça en fait des cotisations et des trimestres ! 

Aujourd'hui, il confie les rennes du quotidien communiste à deux de ses journalistes, une femme et un homme : Maud Vergnol et Sébastien Crépel qui partagent leurs sentiments sur le journal qu'ils co-dirigent : 

Maud vergnol : « L'Humanité, c'est cette richesse de permettre à des agriculteurs, des ouvriers, de devenir journalistes [...] L'humanité nous a offert cette grande chance : nous apprendre ce fabuleux métier. 

En France, le mouvement des Gilets Jaunes a bouleversé toutes les rédactions. On s'est posé beaucoup de questions, on a été exalté par cette irruption de la parole populaire qui manque trop dans les médias et qui est l'ADN du journal. Ce mouvement a interrogé la société française sur le traitement médiatique ». 

La marque de fabrique de L'Humanité, c'est l'incarnation des luttes sociales

Sébastien Crépel : « Aujourd'hui, on est en phase de redéploiement et de redéveloppement du journal. En 2019, cette période de redressement judiciaire qu'on a connue s'est aussi accompagnée d'une forte campagne de soutien du journal, c'est là qu'on a démontré qu'il y avait toute une communauté qui nous soutenait".

La suite à écouter...

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.