Le réalisateur Jean-Xavier de Lestrade s’attaque au sujet des lobbies et des multinationales de l'agrochimie.

Les séries ne s’écrivent, ne se tournent, ne se montent et ne se diffusent pas du jour au lendemain. Qu’elle est longue la gestation, bien plus que la fabrication. C’est que les chaînes hésitent. C’est qu’il est des sujets moins courants, voire plus embarrassants que d’autres à la télévision française. Cette année, dans la vie, la vraie, Nicolas Hulot démissionne face au pouvoir des lobbies, les jeunes descendent dans la rue pour l’écologie, les Verts arrachent les européennes, l’Amérique entame d’éclatants procès contre Monsanto et sont démasquées les officines payées par l’industrie de l’agrochimie pour faire pression sur les élus et les journalistes. Pile dans le mille, Arte boucle sa saison avec « Jeux d’influence ». Un agriculteur atteint de lymphome. Un député en croisade contre les pesticides. Fiévreuse saga politique, puissant thriller psychologique. Quand la fiction télé ose s’emparer des rouages les plus complexes de notre société, elle percute de plein fouet l’actualité.

  • Légende du visuel principal: Pulvérisation de pesticides dans un champ agricole vert aux États-Unis © Getty / VW Pics / Contributeur
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.