Plan d’économie imposé à tout l’audiovisuel public. Après avoir promis qu’il n’y toucherait pas, le gouvernement exige la fermeture de France Ô d’ici 2020.

Les territoires d’Outre-mer ne seront pas pour autant privés de télévision. Ils ont leur réseau local, 9 chaînes d’Outre-mer Première. Mais ils seront privés de leur fenêtre en métropole, sur la TNT. France Ô faisant exister les images, les infos et les cultures de chacune de ces régions. Du moins est-elle supposée le faire. Car le Sénat vient de remettre un rapport cinglant. 

Non seulement il qualifie la fermeture de cette chaîne de « dangereuse », mais pilonne « l’incurie » de France Télévisions. Tapant à la fois sur le bilan de chaîne dédiée et sur l’indigente présence des Outre-Mer dans les programmes de nos chaînes publiques. On en vient à parler de quotas et c’est la première fois. 

Pendant ce temps, grève et protestations des personnels de France Ô. 

Ça chauffe.

  • Légende du visuel principal: Walles Kotra, directeur exécutif chargé de l'Outre-Mer à France Télévisions © Maxppp
Les invités
  • Walles KotraDirecteur exécutif chargé de l’Outre-mer au sein du groupe France Télévisions.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.