Après le bad buzz de l'affaire Gilbert Rozon, le grand show animé par David Ginola est de retour jeudi soir sur M6.

David Ginola
David Ginola © Getty / Xavier Laine

Une émission annulée une semaine avant sa diffusion. Le petit écran, à son tour éclaboussé par la cascade d’affaires portant sur des agressions sexuelles. Gilbert Rozon, juré historique de La France a un incroyable talent, fait désormais l’objet de plaintes en justice. M6 a finalement décidé de sauver les dernières manches du programme. 

Ca commencera demain soir. Sans Gilbert Rozon, évidemment. Tout le reste de l’équipe est resté. David Ginola en tête, ancien international de foot, qui ne cache pas son énorme plaisir à faire de la télé. Il adore ça. Sinon, espérons qu’il a regardé le match hier soir, parce que l'on a aussi quelques questions à lui poser sur le ballon rond !

Les brèves de L'Instant M

  • Charlie Hebdo, sa une de la semaine dernière, accusant par le biais d’une caricature, Edwy Plenel de n’avoir rien voulu savoir, donc d’avoir couvert, les agressions sexuelles commises par l’islamologue Tariq Ramadan. Défense du fondateur de Médiapart. « la une de Charlie Hebdo fait partie d’une campagne générale de Charlie Hebdo de guerre aux musulmans ». Aujourd’hui, en kiosque, nouveau numéro de Charlie : double page pour étayer les accusations portées contre Plenel et cet édito signé Riss : « Charlie Hebdo n’a nul envie de faire la guerre à quiconque. Cette phrase, nous ne la pardonnerons jamais, en la prononçant, Edwy Plenel condamne à mort une deuxième fois Charlie Hebdo, c’est un appel au meurtre ». Règlement de compte d’une violence inouïe, donc, entre les deux camps. Nonobstant la vielle haine que se vouent ces journaux, la discussion, le débat peuvent-ils encore avoir lieu à gauche sur la question de l’Islam sans qu’on en arrive là ? Il n’y a pas que deux honorables titres de presse qui paieront le prix d’une telle crispation, mais toute une société, toute une génération de Français.   
  • Le Monde a publié lundi soir un document de travail issu du Ministère de la Culture. Piste de réformes de France Télévisions et Radio France. Fermeture de chaînes, création d’une holding commune à la BBC, explosif. La ministre de la Culture a annoncé vouloir porter plainte, « sans viser Le Monde ». C’est-à-dire qu’elle ne portera pas plainte pour recel de document. Ce qu’elle veut c’est trouver la source : qui a fait fuiter ? De son côté, le syndicat des entreprises artistiques et culturelles (SYNDEAC) revendique le fait d’avoir mis aussi en ligne de document depuis lundi pour « dénoncer les méthodes du ministère ». De l’autre, Le Monde s’alarme de voir une ministre de la communication faire pression sur la presse. 
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.