Le premier ministre israélien, qui brigue un nouveau mandat, a fait des journalistes l'une de ses cibles de campagne favorites. Qu'il contourne en investissant les réseaux sociaux.

Plongée au cœur des médias israéliens, complètement accrocs à Benjamin Netanyahou, bête de scène et de micro, mais qui déteste les journalistes, multiplie les scandales de corruption impliquant des patrons de médias et excelle sur les réseaux sociaux exactement comme il fut précurseur en matière de télévision il y a 20 ans.

  • Légende du visuel principal: Benyamin Netanyahou en septembre © Getty / Amir Levy
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.