France 5 consacre demain soir un documentaire à un phénomène difficile à mesurer : des gamines, de 13, 14 ou 15 ans postent des annonces sur Internet et se prostituent. Des portraits sensibles qui prennent aux tripes.

Quiconque a vu Polisse, le film de Maïwenn, se souvient de cette scène glaçante : une jeune fille raconte à la police un troc, un échange qui lui semble banal : une fellation contre un téléphone portable. Jamais elle n'aurait mis le mot « prostitution » sur cette histoire. Et c'est pourtant souvent comme ça que commence, à en croire un documentaire qui sera diffusé demain sur France 5, réalisé par Alexis Marant. 

Les ados qui font commerce de leur corps : voilà un sujet pour le moins compliqué à aborder en télé. En évitant prudemment le sensationnalisme, et avec beaucoup de sensibilité, ce documentaire donne la parole à des adolescentes souvent paumées, à leurs parents dévastés, et à la police franchement dépassée. De quoi affronter les questions sans y apporter de réponse simpliste : quel rôle jouent les réseaux sociaux et la pornographie? Comment protéger ces adolescentes? Une seule certitude : pour combattre cette réalité, il faut d'abord la voir en face.

Les brèves de L'Instant M 

  • Ils confirment leur hégémonie sur la presse américaine : Le New York Times et le Washington Post récompensés hier par le prix Pulitzer. La plus haute récompense du journalisme américain, c’est en fait une myriade de prix. Autre lauréat : Ronan Farrow, le fils de Woody Allen et de Mia Farrow, qui publia en octobre le tout premier article sur ce qui est devenu « l’affaire Harvey Weinstein ». Sa mère, Mia Farrow, déclare sur Twitter qu’elle est « très très très fière » de lui.  Soulignons que le prix Pulitzer ne concerne pas que les journalistes mais aussi la littérature et la musique. Et c’est Kendrick Lamar qui décroche le Graal. C’est la première fois que la récompense est accordée à un artiste hip-hop. 
  • En France, nouvel assaut contre le « secret des affaires », venu de très nombreux journalistes et personnalités. Une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron et signée, notamment, par la société des journalistes de Radio France, du Monde, de BFMTV ou encore du Figaro. Rappelons que cette loi vise « la protection des savoir-faire des entreprises et de leurs informations commerciales non divulguées. » Les signataires de la lettre y voient « une inversion de nos principes républicains : le secret devient la règle, et les libertés des exceptions. (…) Nous nous opposons à l’adoption en l’état de cette loi et vous demandons, Monsieur le Président, de défendre le droit à l’information et l’intérêt général ». Le texte doit être voté mercredi au Sénat. 
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.