Le handicap est invisible à la télé, et cela doit changer. A l'occasion de la 21ème semaine pour l'emploi des personnes handicapées, Thomas Sotto, journaliste, raconte ce matin son expérience, qu'il a toujours préféré cacher.

Thomas Sotto
Thomas Sotto © AFP / JACQUES DEMARTHON

La ministre de la Culture l’a dit haut et fort cette année. On voit plein de gens à la télé. Selon un rapport du CSA publié en juin dernier, seulement 0,8% d’entre eux sont en situation de handicap. 0,8% c’est carrément frapper d’invisibilité 12 millions de Français. L’exception qui a fait gonfler les chiffres ? Les jeux paralympiques de Rio 2016, remarquablement couverts par France Télévisions, cent heures de direct plébiscitées par le public. Mais l’héroïsation des athlètes handicapés ne dit rien, rien, du quotidien de ceux qui ne se sentent représentés ni par les journalistes du petit écran, ni par les séries, ni par les jeux télé censés pourtant montrer des gens "qui nous ressemblent". 

Thomas Sotto est présent depuis 18 ans sur les écrans. Handicapé, il a préféré le cacher. Ce matin, il nous raconte son histoire, avec l'espoir de faire avancer les choses. 

Parrainée par Thomas Sotto et Cyril Hanouna, qui présente ce soir une émission spéciale "Touche pas à mon handicap" sur C8, l'association Médias Handicap cherche à faire évoluer l’image de la personne handicapée dans la société et dans les médias. Plus d'infos ici

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.