Alors que Radio France vient de signer un accord avec Spotify pour la diffusion de ses podcasts, Sibyle Veil détaille la stratégie numérique du groupe au micro de L'Instant M.

Sybile Veil, présidente de Radio France, pensait effectuer un mandat tronqué dont personne ne voudrait. Parce qu’un genre de BBC à la française allait, en cours de route, avaler tout ce que l’audiovisuel public comptait de télés et de radios. L’épidémie en a décidé autrement. Point de loi. Un mandat qui va jusqu’à son terme. Mais un gouvernement qui n’en attend pas moins des gages de rapprochement avec France Télévisions, évidemment. Les deux France Info travaillent déjà main dans la main. Désormais, tous les regards se tournent vers France 3 et France Bleu, dans une bataille qui s’annonce féroce sur le régional. Télés et radios près de chez vous, tout le monde veut en être. Mais qui va prendre le manche ? 

Bon, on a la présidente sous la main, on lui demandera – tant qu’à faire - si publicité peut raisonnablement rimer avec transition écologique et si le service public que nous sommes peut, raisonnablement, se vendre à une grande plateforme d’écoute américaine !! 

  • Légende du visuel principal: La présidente de Radio France, Sibyle Veil, à l'Assemblée Nationale en juin 2019 © Maxppp / Christophe Morin
Les invités
  • Sibyle VeilPrésidente-directrice générale de Radio France
L'équipe