Depuis la rentrée, Faustine Bollaert a délaissé les cuisines du "Meilleur Pâtissier" pour animer "Ca commence aujourd'hui", l'émission de témoignages des après-midis de France 2.

Ca a donné le meilleur et le pire de la télé. De la proximité, de la sincérité, de l’émancipation, des tabous qui sont tombés grâce à un média de masse créant du lien social et libérant la parole. Ca a donné aussi du sensationnel, du voyeurisme, de la caricature en pâture, des gens qui l’ont longtemps regretté : venir témoigner de leur intimité sur un plateau télé. Mais comment donc qu’on s’y prend pour renouveler un genre éculé qui nous donne l’impression que tous, mais tous nos petits et grands problèmes y ont déjà été racontés ?

Les brèves de L'Instant M

  • Jour de grève dans l’audiovisuel public aujourd’hui. Chez nos confrères de France Télévisions, mais également chez nous, à Radio France. En ligne de mire, les coupes budgétaires prévues par le gouvernement en dépit des contrats d’objectifs et de moyens signés pour la saison prochaine, et l’impact que cela pourrait avoir sur nos moyens de production et nos contenus.   
  • La couverture des Inrockuptibles de la semaine dernière. L’Instant M vous en avait parlé. Ce titre, d’abord, « Bertrand Cantat en son nom », la photo pleine page du chanteur de Noir Désir, et une longue citation de lui en surimpression, disant sa difficulté à renouer avec l’art et le beau. En kiosque, jeudi, le magazine Elle répond dans son édito à cette une qui a beaucoup choqué. Titre : « Au nom de Marie ». Photo de Marie Trintignant. Et texte en surimpression de la journaliste Dorothée Werner « Avec cette grâce si singulière, son visage est devenu celui de toutes les femmes victimes de la violence des hommes ».  
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.