Shiori Ito a été droguée et violée, par un homme haut placé chez TBS, la télévision publique japonaise. Son livre s’intitule « La Boite noire », récit glaçant, très documenté et rigoureux.

Shiori Ito
Shiori Ito © AFP / Thomas Samson

Shiori ITO est face à moi, elle a 29 ans. Très jeune, elle voulait devenir journaliste, devenir journaliste à tout prix. Tout au long de son récit, elle se demandera si c’est cela, le prix à payer. Elle est issue d’un milieu modeste. Elle s’est battue pour obtenir des bourses, voyager, étudier, notamment aux Etats-Unis. Shiori ITO a été droguée et violée, par un homme haut placé chez TBS, la télévision publique japonaise qui lui laissait entrevoir un poste à Washington. Trou noir cette nuit-là, mais la scène qu’elle révèle à son réveil dans une chambre d’hôtel relève du cauchemar. Elle a osé parler, Shiori ITO, l’une des seules femmes japonaises à oser le faire. Parce que la police, la justice, mais aussi les médias de son pays l’ont abandonnée, elle est devenue enquêtrice sur sa propre affaire. Son livre s’intitule « La Boite noire », récit glaçant, très documenté et très rigoureux.

Extrait de l'entretien

Quand je suis venue déposer ma plainte pour viol au commissariat, le policier m'a dit 'De toute façon, ce genre de choses arrive tout le temps, ça ne peut pas faire l'objet d'une enquête'.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.