Ce mercredi, Jacques Attali publie "Histoires des médias", chez Fayard. Une analyse dense, passionnante ... et apocalyptique.

Le livre de Jacques Attali va sortir en librairie mercredi. Une Histoire des médias. 5000 ans en 500 pages. Une somme aérée, fluide, très facile à lire. Un pavé qui fourmille de petites histoires dans la grande Histoire. Un ouvrage qui nous rappelle, à sa manière, que les médias sont un peu le parent pauvre de l’université française. Les chercheurs qui s’y sont attelés le savent pertinemment. Ils sont un peu isolés et la matière ne paraît guère noble aux yeux de nos facultés. Les anglo-saxons, eux, ont compris depuis fort longtemps que la télévision ou encore les algorithmes, produisent le discours, façonnent l’imaginaire collectif, structurent nos rapports sociaux et constituent ainsi des terrains de réflexion riches, complexes, cruciaux pour penser nos sociétés. Jacques Attali s’est retroussé les manches. Je vous préviens. Son analyse, passionnante, n’est pas pessimiste, elle est apocalyptique.

  • Légende du visuel principal: Jacques Attali en 2017 à Paris © Getty / Eric Fougere/Corbis
Les invités
L'équipe